Ce que tu jettes, reste…

Activité : Pour plus de propreté dans mon école, j’agis, je communique, je mesure !

Objectif : sensibiliser la population (scolaire et autre) à lutter contre les déchets sauvages 

Au départ d’une mission telle que « La direction de l’école vous a confié la mission de mettre en place une action de sensibilisation auprès des autres élèves et des personnes qui fréquentent les alentours de votre établissement. Quelle(s) action(s) proposez-vous ? », l’animateur propose un brainstorming, pour envisager toutes les pistes pour concrètement passer à l’action de la lutte contre les déchets sauvages. 

En deux temps, d’abord un brainstorming à l’aide des post-it, puis tri dans les propositions et complément via des recherches sur base de projets existants. L’animateur peut faire usage d’outils numériques pour la réalisation du brainstorming en ayant recours à des outils open source ludiques tels que Slido, par exemple, mais également des outils de vote en ligne comme Wooclap, Kahoot… 

Le groupe doit parvenir à combiner ses propres idées et les bonnes pratiques qui lui parlent afin de déboucher sur un projet concret réalisé ensuite. 

Le temps estimé est de 50 minutes pour cette 1e partie d’activité, qui se déroule dans un endroit peu fréquenté de l’école, offrant suffisamment d’espace pour que le groupe se sente à l’aise. 

Le matériel nécessaire pour cette partie d’activité se compose de :

  • feuilles A3
  • marqueurs de couleurs
  • Post-it de toutes tailles et de toutes couleurs
  • ordinateur avec accès internet

 

La démarche se poursuit par une action de sensibilisation. Il s’agit de réaliser un outil de communication : poster, flyer, saynète, chanson, graffitis, selfies, compositions graphiques, installations, performances… 

Le temps estimé est de 2 à 4 heures pour cette réalisation collective qui se déroule dans une classe ou une salle d’étude, où chaque jeune est invité à exprimer sa créativité, dans un exercice collaboratif.  

Le matériel nécessaire pour cette partie d’activité se compose de :

  • ordinateurs
  • fonds musicaux
  • banques de mots
  • feuilles A3-A4
  • peinture
  • panneaux pour graff’s
  • vieilles revues
  • matériel de découpe et de collage
  • smartphone pour vidéo
  • appareil photo…

 

Enfin, le 3ème temps de cette activité consiste à mettre en œuvre une action de sensibilisation et à en évaluer les retombées.

Concrètement, cela signifie : sensibiliser les membres de la communauté scolaire à l’impact des déchets laissés au sol, transmettre les bonnes pratiques et évaluer l’action mise en place. Pour cette évaluation, les jeunes seront invités à se questionner personnellement (Qu’est-ce que j’ai appris ? Découvert ? Qu’est-ce que ça va / je vais changer dans ma vie?...) mais également en  groupe/classe (Comment/ Quand mesurer les retombées de nos actions ?).   

Selon l’action concrète choisie (exposition, spectacle, affiches, bande son…), une visibilité pourrait être donnée à l’activité à travers une journée spéciale, comme les portes ouvertes par exemple. L’affiche annonçant ces portes ouvertes, ainsi que l’invitation pourraient être composées à l’aide d’un outil online gratuit tel que Canva. 

Un partage plus large pourrait être entrepris à travers la rédaction d’un billet/article adressé à la communauté de l’école (personnel scolaire, jeunes, parents, partenaires…) à intégrer dans la newsletter, dans le journal de l’établissement, sur sa page Facebook ou sur son site Internet. 


source:

Ressources 

Démarrer un projet et expérimenter des solutions concrètes allant vers le zéro déchet

Suggestions de pistes