Y a un plast’hic


Âges : 8-12 ans

Objectif : Prendre conscience de la quantité de plastique jetable utilisé au quotidien, de son impact sur l’environnement et sur la faune en particulier. Découvrir des pratiques anti-plastique et encourager à l’adoption de celles-ci.

Parcours ERE :

  • Découvrir
  • Comprendre
  • Développer l'esprit critique
  • Se positionner
  • Agir
  • Participer
  • Évaluer

Descriptif : <p>En partant du v&eacute;cu de la tortue Caroline, les jeunes prennent conscience de la menace que sont les d&eacute;chets dans la nature pour les animaux.</p> <p>Ils se questionnent ensuite sur l&rsquo;origine de ces d&eacute;chets, sur leur propre participation &agrave; cette pollution et sur les solutions envisageables.</p> <p>Enfin, ils s&rsquo;engagent &agrave; r&eacute;duire leurs d&eacute;chets et mesurent concr&egrave;tement les b&eacute;n&eacute;fices de leurs efforts.</p> <p>Cette animation se r&eacute;partit id&eacute;alement sur plusieurs jours (activit&eacute;s 1 &agrave; 3 / activit&eacute;s 4 &agrave; 6).</p>

Activité 1 : Accident au large

Objectif : amuser, intriguer, impliquer

L’animateur présente Caroline, la tortue, et montre l’histoire de Caroline. Un film de la vie d’une tortue est présenté aux jeunes. Il peut interrompre la vidéo à 1:51" ou la montrer jusqu'au bout.

Subitement, le film est interrompu. Caroline est blessée ! On projette une photo de Caroline blessée

L’animateur demande aux jeunes : A votre avis, qu’est-ce qui a blessé Caroline ? 

  • Un requin
  • Un orque
  • Un bateau / chalutier qui l’a heurtée
  • Un braconnier
  • Une corde en plastique

 

Des images représentant chaque option sont projetées, les enfants votent. 

L’animateur rassure : Caroline va bien, elle a été sauvée ! Et montre une vidéo. Nous recommandons à l'animateur de visionner ces images au préalable afin de juger si son public est apte à visionner cette vidéo qui peut être choquante pour certains.

Enfin, il projette une image de Caroline qui, après toutes ces émotions, se la coule douce.


source:

Autres ressources

Photo de tortue blessée


Activité 2 : Que les tortues ? Que là-bas ? Que le plastique ?

Objectif : Découvrir - prendre conscience de l’ampleur de la problématique des déchets et de leurs risques pour les animaux

L’animateur questionne les enfants :

  • saviez-vous qu’une corde pouvait blesser une tortue ?
  • Est-ce que seules les tortues sont mises en danger ?
  • D’autres objets sont-ils également dangereux ? 

 

Via des recherches sur le internet ou sur base de documentation fournie, les enfants découvrent l’ampleur de la problématique : Tortues / Poissons / Oiseaux / Vaches - Océans / Terre / Air - Loin / Suisse / France / Belgique… 

L’animateur peut alors avec une vidéo sensibiliser les enfants sur ce qui est appelé le « 7ième continent ».


source:

Autres ressources 

7ème continent 

Autres animaux / ailleurs 


Activité 3 : Plastique, d’où viens-tu ?

Objectif : Comprendre le trajet des déchets

Réfléchir au trajet du déchet et le représenter : remonter le trajet du déchet pour arriver au consommateur et à son acte d’achat & illustrer ce trajet (un tracé à la craie dans la cour, un photolangage à remettre dans l’ordre, un brainstorming collectif qui débouche sur un trajet composé de choses diverses et variées : une mappemonde, des cartes, des photos, des dessins, une saynète dans laquelle chacun intervient). 

Les jeunes partent de la paille dans le nez de la tortue / de la corde autour du cou de la tortue / du bouchon dans l’estomac de l’oiseau / du sac dans son nid et imaginent en sous-groupe quelle a été la vie de ce plastique. 

Le rôle de l’animateur est de poser des questions :

  • comment le plastique est-il arrivé là ?
  • Où et comment est-il tombé du bateau ?
  • Comment est-il monté sur le bateau ?
  • Où est-il monté sur le bateau ?
  • Avec qui est-il monté sur le bateau ?
  • Pourquoi cette personne a-t-elle acheté cette paille / corde ? … 


source:

Autres ressources 

Origine du plastique

Les aventures de Naphtenol et Pyranol

Trajet du plastique

Trajet des plastiques dans les océans

Le plastique colonise les océans


Activité 4 : Et moi/nous, aujourd’hui dans tout ça ?

Objectif : se positionner dans ses pratiques

Au niveau individuel, chacun établit son bilan sur 1 semaine : dans ma pratique d’élève, quels plastiques est-ce que je consomme ? A la maison, quels plastiques est-ce que je jette à la poubelle ? 

Idéalement : chaque jeune récolte ses plastiques et les amène à l’école en fin de semaine pour comptage / pesée. 

Et/ou

Au niveau collectif : 2 sous-groupes, chaque sous-groupe reçoit pour mission d’approfondir sur les plastiques : 

  • Jetés dans la classe
  • Jetés à la maison

 

Chaque groupe conserve ses plastiques et les rassemble à l’école en fin de semaine pour comptage / pesée. 

A cette étape, l’animateur trie les plastiques et isole ceux à usage unique (p. ex : brosse à dents, pailles, assiettes en plastique, gobelets jetables, sacs de caisse, cotons-tiges…). Il demande alors aux enfants ce que ces plastiques ont en commun. Les enfants peuvent poser toutes les questions qu’ils souhaitent, l’animateur ne peut répondre que par « oui » ou « non ».

Une fois le point commun identifié, l’animateur sensibilise les enfants à l’impact de ce plastique unique en leur montrant cette vidéo "Les brosses à dents peuvent polluer l'environnement pendant 500 ans" publiée sur la page Facebook de Brut.

S’il en a le temps, l’animateur peut aussi aller plus loin et sensibiliser aux plastiques inutiles en invitant les enfants à chercher le point commun entre les plastiques illustrés sur la page Facebook de Alternatiba Léman.

A la fin de cette étape, pour une meilleure intégration et donc sensibilisation, il est essentiel que l’animateur demande à chaque enfant individuellement ce qu’il a découvert / appris / ce qui l’a étonné par rapport à la problématique d’une part, par rapport à sa propre consommation d’autre part.  


Activité 5 : Et moi/nous, demain dans tout ça ? Quelles autres solutions ?

Objectif : découvrir et participer à une réduction des déchets

Pour chaque exemple de déchet ramené par les jeunes (bouteille en plastique, paille, gobelet, sac en plastique, film étirable, aluminium, emballage de gel douche…), quelles solutions proposer ? Recyclage, réutilisation, prévention possibles ? Si plusieurs solutions sont envisageables, quelle est la meilleure et pourquoi ? (sensibilisation à l’échelle de Lansink).

Dans un premier temps, partir des idées / propositions des jeunes.

Dans un second temps, amener les enfants via des articles et reportages à la découverte de solutions auxquelles ils n’ont pas pensé. 

Toute solution trouvée peut être notée / affichée / illustrée sur un panneau géant réparti en 3 catégories : recyclage / réutilisation / prévention. 

Dans un troisième temps, inviter : 

  • chaque jeune à établir son propre engagement concret, pratico-pratique dans une charte individuelle (exemple de charte sur le site internet de BeWaPP). Sur le document, prévoir une signature pour le jeune, ses parents, le professeur, la direction de l’école, d’autres témoins éventuels (frères / sœurs, grands-parents, ami(e)s, éducateurs, échevin en charge de la propreté publique…).  
  • le groupe-classe à réaliser son affiche de classe (exemple d’affiche sur le site internet de BeWaPP).


source:

Autres ressources 

Solutions

Bientôt la fin du plastique jetable en Wallonie

La fin du plastique jetable s’organise en Wallonie

Vers un accord pour bannir gobelets et pailles en plastique à la côte belge

Les pailles en plastique bientôt interdites en région bruxelloise ?

Cultivez vos propres pailles

Vivre sans plastique, c’est possible

Une chaîne de supermarchés inaugure ses premiers rayons « zéro emballages plastique »... Et envisage de bannir totalement le plastique de ses magasins d'ici la fin de l'année !

Le premier rayon Zéro Plastique est né à Amsterdam !

Voici 4 façons innovantes dont les gens réutilisent le plastique pour ne pas le jeter

La Norvège recycle 97% de ses bouteilles en plastique

Des sacs plastiques solubles dans l’eau

[Un danger nommé plastique] Coton tige, paille, bouteille… 5 alternatives au plastique à usage unique

Les Pays bas vont construire leurs routes avec du plastique recyclé… issu du nettoyage des océans

Le projet de nettoyage des océans de Boyan Slat se concrétise

À la pêche aux canettes

Le shampoing en barre pourrait éviter 552 millions de bouteilles en plastique jetées chaque année

Le Maroc a interdit les sacs plastique : quel bilan deux ans plus tard ?

Les infographies

Charleroi: adopter deux poules pour réduire les déchets biologiques

Hervé Pighiera, le héros des déchets


Activité 6 : Au-delà des bonnes résolutions !

Objectif : évaluer et motiver

Ensemble, les enfants définissent des moments « bilan » et pour chacun de ces moments « bilan », un objectif (concret !) réaliste / enfant et/ou pour la classe.

Il est possible de réviser cet objectif tout au long de l’année pour une réduction toujours plus forte des déchets. Mieux vaut une succession de petits pas réalistes qu’une ambition démesurée et un découragement précoce.

Aux moments « bilan » (par exemple après 1 semaine, 2 semaines, 3 semaines, 4 semaines…), les jeunes mesurent ou estiment la diminution des déchets, et mettent en évidence : 

  • la différence entre la quantité de déchets ramenés au temps 0 et la quantité de déchets après 1, 2, 3… semaine(s) de bonnes résolutions
  • le nombre de déchets épargnés à l’environnement

Méthode d’évaluation tirée du dossier « Moins de déchets à l’école on a tous à y gagner » pour inspiration : page 127-131 (thermomètres)

Pour célébrer les bons résultats obtenus, la classe partage un pique-nique ou un repas de classe zéro déchets !


Activité 7 : Pour aller plus loin

Dossier approfondi sur le plastique dans les océans, de ses origines à ses conséquences.

Exemples de réalisations sur le site de GoodPlanet Belgium