Activités fun et pédagogiques pour sensibiliser à l 'environnement !
Cette fiche est composée d'un descriptif et de plusieurs activités en lien avec votre thématique.

L’air est tellement pollué dans nos villes qu’il faudrait y interdire la présence de certains véhicules ?


Âges : 12-14 ans

Objectif : Connaître les différents facteurs de la pollution de l'air extérieur. Comprendre le rôle de l'atmosphère dans la vie sur Terre. Comprendre le lien entre pollution de l'air et réchauffement climatique.

Parcours ErE :

  • Découvrir
  • Comprendre
  • Développer l'esprit critique
  • Se positionner
  • Agir
  • Participer
  • Évaluer

Discipline(s) :

  • Sciences
  • Sciences humaines et sociales
  • Éducation physique, bien-être et santé
  • Compétences transversales

Domaine(s) de l’ErE :

  • Composante sociale
  • Composante politique
  • Composante écologique
  • Composante économique
  • Composante culturelle

Concept(s) Clé(s) : Pollution de l'air, réseaux de transports, santé publique

Descriptif :

Cette fiche est en lien avec Enquête. Les différentes étapes ci-dessous correspondent aux étapes de la démarche pédagogique Enquête.
Cette fiche pédagogique permettra d'aborder la question de la pollution de l'air extérieur, en particulier celle due au trafic routier. Partant d'une situation locale (par exemple, la pollution de l'air d'une ville belge), elle permettra d'aborder les différents enjeux environnementaux liés à la santé publique mais aussi écologiques, politiques, économiques, sociaux, culturels, de l'utilisation de la voiture dans notre pays.

  • Activité 1 : Le problème existe-t-il ?

     

    A partir d’un article de presse (voir par exemple les ressources mentionnées ci-dessous), cette première étape permet d’objectiver le problème de la pollution de l’air extérieur dans certaines villes belges et européennes. Quels sont les polluants de l’air extérieur en ville ? Cette pollution est –elle importante ? Quels sont les seuils admis ? La pollution est–elle en augmentation ? L’interdiction des villes aux véhicules trop polluants a-t-elle tendance à se généraliser ? Y a-t-il une différence entre les véhicules qui roulent à l’essence et au diesel ? La quantité des véhicules qui circulent en ville a-t-elle augmenté ces dernières années ?

    Les élèves pourront également consulter des bases de données qui permettront de comparer la pollution de l’air en Europe. Ces documents permettront aux élèves de prendre conscience des différents types de particules responsables de la pollution de l’air dans l’atmosphère (petites particules, particules fines,…).

    Les cartes « Lieux » permettront de circonscrire l’échelle à laquelle le problème sera traité (notre ville, notre pays ou l’Europe, par exemple) ainsi que les milieux de vie qui sont davantage affectés par la pollution de l’air (ville ou milieu rural).

    En lien avec cette étape, nous vous proposons une activité expérimentale à faire en classe (à faire en septembre ou octobre car il faut des feuilles sur les arbres !) pour mettre en évidence la pollution de l’air en oxyde d’azote et oxyde de soufre en fonction des lieux. Il s’agit d’évaluer avec les élèves la quantité de levures roses qui se développent sur les feuilles d’arbres (frêne, érable). Ces micro-organismes étant sensibles à la pollution, leur présence ou absence nous informent sur la qualité de l’air. Une fiche pédagogique est dédiée à ce projet particulier : "Je mesure la qualité de l'air près de chez moi grâce aux feuilles des arbres !"  (Thématique : air ; Âge : 12-14 ans). Si vous souhaitez des renseignements et/ou obtenir le matériel pour cette expérience (boites de Pétri, milieu de culture,...), vous pouvez contacter l'Asbl Hypothèse par email ou par téléphone au 04/267.05.99.

     

     


    source:

    Vous pouvez par exemple consulter les articles de presse suivants :

     

    Vous pouvez également consulter des bases de données qui permettront de quantifier la pollution de l'air, éventuellement en temps réel, en Belgique, en Europe et dans le monde :

     

    Le projet éducatif Calisph'Air mis au point pour que les jeunes français se familiarisent avec la problématique de la qualité de l'air, proposent de nombreuses ressources sur la thématique de la pollution de l'air. Celles-ci pourront être utiles tout au long de la démarche Enquête.

    Les Cahiers du Développement Durable (voir thématique Air) présentent également une série de pages sur la pollution de l'air. En particulier, vous trouverez des informations sur les particules fines.

     

    Imprimer
  • Activité 2 : Quelles sont les conséquences ? Maintenant ? Plus tard ? Après moi ?

     

    Nous nous interrogeons sur les effets de la pollution de l’air due au trafic routier sur notre environnement. Quels sont les effets sur la santé des habitants ? Sur la mortalité ? La pollution de l’air influence-t-elle nos modes de vie ? La pollution de l’air entraîne-t-elle des coûts économiques ? ….

     

    L’ensemble des composants de l’environnement devront être pris en compte à cette étape (voire les pictogrammes sur le plateau Enquête).

     

     


    source:

    Vous trouverez des ressources pour répondre à ces questions dans les Cahiers du Développement Durable et sur le site du projet Calisph'Air (voir aussi Etape précédente).

    Pour en savoir plus sur l'impact de la pollution de l'air sur la santé humaine, vous pouvez consulter le site de l'AWAC. Pour en savoir plus sur le lien entre la pollution de l'air et le réchauffement climatique, vous pouvez consulter cette page du site de MeteoFrance.

    Greenpeace propose des fiches d'actitvités pour mieux comprendre les conséquences de la pollution de l'air.

    Pour aller plus loin sur les conséquences sur la santé, vous pouvez visionner le reportage "Respirer peut nuire gravement à la santé" de la RTBF (ce reportage s'adresse plutôt grands ados et aux adultes). Vous pouvez aussi consulter la brochure de Greenpeace sur les impacts de l'utilisation de la voiture sur l'environnement (à destination des 14-18 ans).

    Imprimer
  • Activité 3 : Quelles sont les causes ?

     

     

    Nous nous interrogeons sur les causes de la pollution de l’air due à la présence de véhicules. Nous commençons par identifier les causes qui paraissent évidentes. Ensuite, nous recherchons éventuellement un deuxième niveau de causes (la causes des causes). Nous veillerons à identifier les liens qui existent entre les différentes causes identifiées. Quelques exemples :

     

    Exemple 1 :

    1° niveau de cause : L’air est pollué parce qu’il y a trop de voitures

    2e niveau de cause : c’est facile et rapide de se déplacer en voiture en terme d’infrastructure, les villes modernes ont été conçues pour son utilisation, il y a des embouteillages aux heures de pointe qui entrainent des pics de pollution, les personnes qui rejoignent la ville utilisent peu les transports en commun, …

    3°niveau de causes : L’état ne prend pas les mesures suffisantes pour freiner l’usage de la voiture (taxes, infrastructures,…),  les trains sont souvent en retard, certaines régions sont peu desservies en transport en commun,  c’est plus simple et confortable de prendre la voiture,  des personnes reçoivent une voiture de societé,…

     

    Exemple 2

    1e niveau de cause : Les technologies qui utilisent d’autres carburants (électricité, gaz,...), sont trop chers et pas toujours au point.

     

    Exemple 3

    1e niveau de cause : C’est dangereux de circuler à vélo, scooter ou moto.

    2e niveau de cause : Les infrastructures routières ont été prévues pour les voitures…

     


    source:

    Vous trouverez des ressources pour répondre à ces questions dans les Cahiers du Développement Durable et sur le site du projet Calisph'Air (voir aussi Etapes précédentes).

    Les fiches d'activités proposées par Greenpeace vous permettront aussi de préciser les causes de certains phénomènes comme le smog.

    Imprimer
  • Activité 4 : Dans les causes identifiées du problème, qui joue un rôle ? « C’est à cause de qui ? »

     

    A partir de l’analyse des causes effectuées auparavant, nous pouvons identifier les acteurs qui interviennent aux différents niveaux de causes. Dans les exemples ci-dessus, les détenteurs/trices d’une voiture, les politiques, les architectes et les urbanistes, les scientifiques,… jouent un rôle. Ceci permet de faire prendre conscience aux jeunes qu’ils jouent un rôle, mais que la responsabilité de la problématique de départ est partagée entre un certain nombre d’acteurs. Avec les élèves, on identifie les causes où ils/elles peuvent agir.

     

    Imprimer
  • Activité 5 : Les actions possibles ?

     

    En fonction des acteurs et actrices identifié.e.s précédemment, les jeunes seront amenés à proposer des actions. Dans nos exemples, ils et elles pourraient organiser une journée où tou.te.s viennent sans voiture à l’école, tester la mobilité douce dans leurs déplacements, interpeller le bourgmestre de la commune sur la politique communale, créer une brochure pour les parents pour renseigner sur tous les moyens possibles pour rejoindre l’école, organiser pour les élèves proches une journée par mois un « bus scolaire à vélo», c’est-à-dire un ramassage scolaire à vélo, encadré.

     

    Imprimer
  • Activité 6 : Evaluation

    Après le délai choisi avec les enfants pour mener une/des action(s), une évaluation leur est proposée. L'action était-elle facile/difficile ? Doivent-ils/elles poursuivre leur(s) action(s) pour atteindre l’objectif fixé ? Ont-ils et ont-elles besoin d’aide ?

    Ce sera aussi le moment pour observer l'impact de leur(s) action(s) sur leur environnement !

    Imprimer
N'hésitez pas à déplier les cadres pour voir le contenu des activités.
Contactez-nous

Connectez-vous pour pouvoir nous donner votre avis

Se connecter